Prendre le temps

12 January 2018

Le train d’Aubrac ne siffle qu’une fois

Un ciel à ne pas décrocher la grande ourse. Un ciel à n’espérer ni caresses, ni tendresse, un ciel de tristesse. Les bons vœux, c’est souvent de la foutaise, une pluie chagrin ruisselait à éteindre guirlandes et sapins, Au-delà des rails, des premiers toits, des trous de lumière, d’un jaune cantine, Pas de quoi se mettre à table, pas de quoi se marrer, se desaper. Au pire, picoler, pour ne pas craindre la nuit, les cafards et l’ennui. Le 7514 est arrivé. 17h55, nom d’un chien, pile à l’heure. Deux phares bas, rasant le ballaste, mitant la nuit. Deux arcs de lumière se frayant un couloir le long des rails, Une petite dame est descendue, le contrôleur s’est penché, un pied sur le marche pied. Je savais déjà tout sur elle. Qu’elle revenait du Cantal, que la retraite, c’était pour bientôt. Pour souffler le mot fin, enfin. Son mari, son compagnon, je n’ai pas su, l’attendait, tirant sur un mégot plus court qu’un dé à coudre. Un costaud, barbu, trapu, pas vraiment bourru. Seul, sur ce quai, à griller sa clope, se méfiant de la pluie, guère de l’intrus que j’étais. A parler de la paille de seigle « cent euros la botte ». Il est rempailleur à ses heures dans les Monts de Lacaune « l’hiver, ça occupe ». L’homme s’est penché, ils se sont embrassés. Comme un frère et une sœur. Sur les deux joues. Il lui a pris un baluchon, elle s’est redressée.  Le train n’a pas sifflé. St Rome de Cernon, samedi 6 janvier 2018 à 17h 55 Reportage réalisé entre le 5 janvier et le 12 janvier 2018 sur la ligne Neussargues – Béziers entre les gares de Montpaon (Aveyron) et Banassac (Lozère)
11 December 2017

La valse des petits poids

  C’est peut être une question de balance Mais c’est surtout une question de poids C’est peut être une danse Mais c’est surtout une règle de trois Vitesse, force, impulsion, Dans le cercle privé des poids lourds, Equilibre, puissance, explosion, Ca frôle les abats jours, Dans ce petit coin de lumière, Cri puissant, roque, effaré, Sans genou flexion, ni prière, A fendre l’air, en pas chassés.   Reportages réalisés à Bruxelles et Paris Stade de France en 2016
16 October 2017

De sable et de rouille

  Grain de sable, plaque de rouille, Je fredonne « Le monde entier est un cactus » La nuit, ça peut foutre la trouille, Je fredonne, « Dans la vie ya q’des cactus » Une coccinelle sans ailes, Je fredonne « A mon tour, j’ai mis des cactus » Une pelleteuse ensablée Je fredonne, « Dans mon lit, j’ai mis des cactus » Nevada (USA) – 2016
10 October 2017

Ombres chinoises à Xiantao

  Soleil naissant, puissant, Ombres chinoises, arabesques, En pyjama, en chaussettes, Des silences, des pas feutrés, Une colonie d’araignées, Des cris, des larmes, Des ronds de jambes, des bouches muettes, sans arme En rang serré, on écarte, on étire, Ca ne bronche pas, il y a pire, Fente, envol, survol, il y a mieux, Pointes de pied, mains tendues, corps droits, Au garde à vous, on fait la moue, Discipline de fer, petits soldats de chair et de plomb.     Xiantao, Foshan, Pékin, Shanghai (Chine) – 2005 – 2006 et 2007