Prendre le temps

3 April 2019

Penn Relays, le mariage du témoin

Un quatre fois cent mètres toutes les deux minutes, un quatre fois quatre toutes les cinq minutes. Quinze juges se partagent dans un calme d’esquimaux la répartition des rôles. Pas un ordre, pas un cri. Pas même une invective. Alors que des vagues successives de lycéens et de collégiens s’échauffent, se mettent en tenue dans le froid et attendent l’instant de toucher le bâton dans un espace grand comme un fond de tiroir. Un officiel s’évertue à leur dire : “bougez, bougez” pour lutter contre une température à ne pas mettre un sprinter en body. Plus loin, au-delà des grilles, on s’entraîne par petits groupes. Dans la rue, le long des bus, dans les squares sur dix mètres de pelouse, on répète le même mouvement cadencé. Une main qui se tend, une main qui attend et un cri d’appel : “stick”. D’autres groupes en ont déjà fini de leur relais. Eliminés., ils traînent entre les stands, les marchands de drapeaux, de k7 de hip hop piratées, les stands de bouffe jamaïcaine et la belle GMC Envoy de Marion Jones où un représentant brillant comme un ver luisant affirme devant son pupitre que : “Oui, Marion viendra bien à Philly avec ce même modèle”.   C’est la fête. La fête de l’athlé, la fête du relais. Drôle de paradoxe dans un pays qui a mal à son athlé même s’il compte dans ses rangs les sprinters et sauteurs les plus prestigieux de la planète. Un plan de secours a même été […]
14 January 2019

Escale brise glace à Montréal

    Photographies réalisées entre le 2 et 6 janvier 2019 à Montréal – Canada
4 September 2018

Slab City, les Snowbirds se sont envolés

  Pour préparer les troupes américaines qui doivent intervenir lors de la seconde guerre mondiale, c’est ce coin désertique de la Californie qui est choisi pour construire la base Dunlab pour former les unités à s’engager en milieu aride notamment en Afrique pour l’opération Torch au Maroc et la campagne Tunisienne sous commandement du Général Patton. De cette base qui n’aura été opérationnelle que neuf années, de 1940 à 1949, il ne reste que quelques vestiges dont les surfaces encore apparentes ont fait le bonheur des graffeurs, trois réservoirs, un tanker, une piscine et quelques dalles cimentées, des « slabs » qui ont donné le nom à cette cité du désert.   Si Slab City fut, au départ de l’armée, un camping autogéré accueillant les Snowbirds, ces retraités venus passés l’hiver au chaud, il est difficile aujourd’hui de qualifier cette cité protéiforme s’étirant de part en part la route qui autrefois conduisait au QG de la base. L’ancienne guérite et Salvation Mountain marquent l’entrée dans Slab City. Est-ce en réalité une ville ? Un bidonville ? Un squat ? Une ZAD comme nous les connaissant en Europe sur des lieux de contestation ? Sans doute un mélange anarchique en orbite autour du Range, cette boîte de nuit à ciel ouvert, épicentre de ce camp tribal où l’été venu, seuls 150 à 200 slabbers subsistent malgré des températures caniculaires, résidant de vieilles caravanes, vieux trailers ruinés et défoncés, une grosse centaine au total, ensablés comme de vieux rafiots échoués sur le flanc.   Il y a bien […]
2 September 2018

Bombay Beach, la station à un dollar

  Je n’ai pas osé lui demander son âge. 70 ??? 75 ans ??? Sonia fait son âge mais à 5 ans près, on peut commettre un impair. C’est donc autour des 70 ans que cette femme a repoussé l’heure de la retraite en devenant propriétaire du Ski Inn Hotel. La signature est encore toute fraîche, cela n’a que 4 mois. Ancienne serveuse, elle est ainsi passée de l’autre côté du comptoir en tenant cette fois la caisse rien que pour elle. Elle a recruté un cuistot « ca pas été simple » et s’est entourée d’une petite armée de retraités qui à,tour de rôle,tiennent le zinc et donnent un coup de main en cuisine. Elle dit « on ne pouvait pas laisser tomber ça qu’en même ! ».   A Bombay Beach, fort heureusement que le bar du Ski Inn Hotel tient encore sur ses deux jambes car un bon paquet d’ivrognes ventousés au bois lustré y trouve refuge dès 10 heures le matin jusqu’à plus soif. Tant qu’il y a un bistrot, il y a de la vie, même ici dans ce lieu maudit, cette devise est bien plus qu’une vérité. J’y rencontre Robert, on parle photo. Il s’est déjà sifflé pas mal de whiskys au bar de l’American Legion, il est bourré mais il a encore les idées claires pour me parler de la subtilité de l’Ektachrome. Il avait son propre studio dans les années 70 à Seattle. Il raconte qu’à 69 ans, il est en affaire, en route pour le Mexique mais plus […]
14 February 2018

Dis Papa, pourquoi tu souffres ?

Dis Maman, pourquoi tu as les pieds sales ? Dis Papa, pourquoi tu pleures ? Dis Maman, pourquoi tu embrasses si fort Papa ? Dis Papa, moi aussi j’ai faim !!! Dis Maman, j’en ai marre d’attendre !!! Dis Papa, moi aussi je veux une médaille !!! Dis Maman, pourquoi tu marches en boitillant ? Dis Papa, moi aussi j’ai froid !!! Dis Maman, pourquoi tu es griffée ? Dis Papa, pourquoi tu n’es pas rasé, ça pique ? Dis Maman, quand est-ce que j’invite les copains ? Dis Papa, c’est quoi être trailer ? Dis Maman, t’es belle quand tu cours !!! Dis Papa, pourquoi tu souffres ?   Photos réalisées dans le cadre du livre Trail’Origin et prises entre 2012 et 2016 aux Etats Unis (Californie, Utah, Idaho, Nevada, Montana, Colorado)